Поиск по этому блогу

Klark651

Loading...

воскресенье, 23 июля 2017 г.

swing rouble

Le rouble - vers le haut ou vers le bas?

MOF prêt dévaluer la monnaie russe de 10%. Mais si la Russie retire tout à coup les sanctions, le rouble peut, au contraire, devenir plus cher.
Notre pouvoir sur tous ensemble pour prendre soin des intérêts des exportateurs et des non-citoyens, dont les revenus continuent de baisser. © CC0 Domaine public
Ministère russe des Finances a publié des calculs des paramètres de base du budget pour 2017. La principale chose ici - le rapport du rouble par rapport au dollar des États-Unis et les prix pétroliers - selon eux, et nous pouvons parler de la façon dont le budget probable pour l'année en cours.
Rappelons que en Février, nous avons ce qu'on appelle « règle budgétaire » fonctionnera temporairement dans sa forme la plus rigide du pays. Cela signifie que la baisse des prix du pétrole en dessous de 40 $ le baril obligerait le ministère des Finances à dépenser chablis des exportations de pétrole qui sont stockés sur les comptes en devises à la Banque centrale.



Selon le journal « Kommersant », le budget, en dépit de plusieurs scénarios disponibles, selon les estimations publiées est équilibré uniquement avec un mode de réalisation - le prix du pétrole d'environ 58 dollars par baril, et le cours d'environ 64 roubles par dollar. Rappelons qu'au moment où le prix du pétrole était de 55,8 dollars par baril, tandis que le taux fluctue près de la marque de 60 roubles par dollar. En d'autres termes, pratiquement le ministère des Finances indique que, dans la situation actuelle, le rouble pourrait perdre environ 10 pour cent de sa valeur.
Ces résultats formés sur un terrain fertile. Il y a une semaine, la Banque centrale et le ministère des Finances a indiqué que le début des achats de devises sur le marché intérieur en Février. Dans ce cas, nous parlons de mesures temporaires, le volume des interventions sera déterminée sur une base mensuelle et dépendent du montant du budget de manne pétrolière et gazière. Comme l'a expliqué, à son tour, vice-premier ministre Igor Shuvalov, sauts du taux de change du rouble est mauvais pour les exportateurs russes, ce qui est la raison pour laquelle le gouvernement estime qu'il est important « d'assurer une plus grande rouble prévisibilité, son exposition plus faible aux petits changements prévisibles des prix du pétrole. » Ce qui se traduit par le langage financier et bureaucratique en russe au quotidien était censé signifier qu'une dévaluation partielle de la monnaie, ce qui a renforcé près de 20% en 2016.
« Ministère des Finances sur le devoir de se soucier du budget. Un budget pour le rouble moins cher, mieux « - estime que l'ancien ministre de l'Economie Andrei Nechayev. « Bénéficiera de l'affaiblissement du rouble est non seulement le budget mais aussi les exportateurs et les producteurs russes en concurrence avec les importations. Il est vrai que les équipements importés, un besoin urgent de rénovation technologique deviendra plus cher « - dans » Facebook, il a écrit sur sa page '.
Les autorités russes, comme il ressort des déclarations Chouvalov, la situation est vraiment plus que mis en place pour prendre soin des intérêts des exportateurs, plutôt que, par exemple, les citoyens, dont les revenus réels, même selon les statistiques officielles, continue de diminuer. Les autorités ne sont pas trop peur que plus tombera le pouvoir d'achat des Russes qui l'année dernière, et ainsi est tombé au plus bas en 11 ans. Beaucoup plus fort que ce qu'ils sont maintenant inquiets, apparemment, l'éventuelle abolition en 2017 des sanctions occidentales, et que la réponse inévitable - antisanktsy russe.

En outre, il est nécessaire de frapper certains secteurs de l'économie russe, en particulier le secteur agricole, il est aussi le résultat, que les experts prédisent, interrogés par Bloomberg, à la croissance supplémentaire du rouble. Il peut être d'environ 10%, à savoir, dégagez une éventuelle dévaluation de la monnaie.
En outre, la levée complète des sanctions, le cas échéant, se produira, ne se produira pas avant Juin 2017, lorsqu'une telle décision pourrait soutenir l'Union européenne. Le nouveau président américain, Donald Trump, comme il est déjà clair, et n'a pas l'intention de se dépêcher. Ainsi, les Russes ont évidemment de se préparer à ne pas poursuivre la croissance du rouble, et à sa nouvelle chute. Et profiter ils auront été si elle ne dépasse pas le 10% attendu.
Cependant, le magazine Forbes a fait l'hypothèse que prévoit d'acheter le ministère des Finances monnaie « peut être une opération portant sur la question de l'argent. » Comme le note le journal, « le système de retrait » aubaine « sans succès travaillé dans la période de prix élevés du pétrole et la croissance économique, mais les circonstances ont changé de façon spectaculaire, et la troisième année consécutive maintenant appauvri la population dans le besoin de revenus supplémentaires. »
« L'économie est souvent le cas, qu'il ya des avantages et des inconvénients dans chaque processus. Choisissez la bonne mesure, établir des priorités, - ce qui est l'art de l'administration publique », - a dit Andrei Nechayev.
Ivan Preobrazhensky


Комментариев нет:

Отправить комментарий